La relation entre vos rhumatismes et vos bijoux en métal ?

Et si vos plombages dentaires ou vos bijoux en métal étaient à l’origine de vos douleurs rhumatismales ou d’une baisse de votre force musculaire ?

Nous allons parler ici de microgalvanisme. Micro quoi ? Un microgalvanisme est un courant électrique pouvant provenir d’un remplissage métallique dentaire (comme une couronne) ou d’un bijou métallique localisé (un bracelet, un piercing, une alliance, un collier etc) pour les exemples les plus rependus.

Comment ça fonctionne ?…

Nous savons que le système nerveux fonctionne à un courant compris entre -100 mv et + 60 mv. Or, étant donné que tout métal en contact avec le corps crée un courant électrique, il est facile d’imaginer que si ce courant électrique dépasse l’intensité du courant de votre système nerveux, l’effet final sera une diminution de la communication entre le cerveau, la moelle épinière (système nerveux central) et les muscles. Concrètement, un microgalvanisme (dû à des soins dentaires ou bijoux métalliques) peut être la cause de douleurs musculaires chroniques, de torticolis, de spasmes de l’hémiface, de syndrome de canal carpien etc…

Il est donc intéressant, si ces symptômes vous parlent, de faire un point sur d’éventuels foyers de micro courants que vous pourriez avoir.

Des soins dentaires récents ou anciens ? Des bijoux ou piercing ? Faites le point avec votre dentiste si vous en ressentez le besoin.

Je vais vous raconter une expérience simple réalisée en cabinet.

Une jeune femme souffrait de torticolis chroniques avec douleurs irradiant dans les bras. Je l’avais déjà vue et traitée plusieurs fois pour ce type de problème. La chronicité de ses douleurs m’a amenée à lui proposer quelques tests simples de posturologie. Je vous passe les détails … L’essentiel réside en ce point : il a suffi que je lui demande d’ôter une chaîne métallique qu’elle portait autour du cou, en permanence, pour mettre en évidence le fait qu’elle avait une bien meilleure rotation de la tête qu’auparavant.

Conclusion : la chaîne constituait un micro courant qui perturbait la zone.