L’ostéopathie et le printemps

Lors du changement de saison, particulièrement au printemps et à l’automne, notre corps est en grande période d’adaptation. Après les mois d’hiver qui s’accompagnent souvent d’un esprit cocooning, d’une baisse du tonus lié à un manque de luminosité, d’une nourriture riche et d’un manque d’oxygénation, la vie reprend le dessus. C’est le moment de redémarrer et de profiter de ce regain d’énergie qu’offre le printemps.

L’ostéopathie est un excellent allié pour retrouver une pleine vitalité et l’élan nécessaire à la mise en place de nouveaux projets

 

 

Les bienfaits d’une séance d’ostéopathie printanière

Redynamiser l’organisme à la sortie de l’hiver

Travailler à libérer les émonctoires (peau, poumons, reins, foie, intestins), en complément d’une cure détox du printemps

Renforcer l’organisme pour mieux lutter contre les allergies

parole de thérapeute : le réflexe détox

Les humains, comme tous les êtres de la nature au sortir de l’hiver, ont besoin de faire circuler un sang neuf dans leur organisme pour accueillir la nouvelle saison sous les meilleurs auspices. Toutefois, avant de se ruer sur la dernière gélule à la mode, rappelons-nous que quel que soit votre besoin ou votre envie, le bon sens est de mise.

Auriez-vous l’idée de rouler en laissant le frein à main de la voiture ou d’utiliser votre cocotte minute sans ouvrir la valve de dépressurisation ? La logique du corps est la même. Faire une cure de plantes aux fonctions dépuratives nécessite, en parallèle, de s’assurer que les organes ciblés (foie, vésicule biliaire, intestins) soient libres de faire leur travail d’élimination des toxines. Pour cela, il est essentiel, en ostéopathie, de lever les restrictions de mobilités viscérales et de s’assurer de la liberté du diaphragme. Beaucoup de personnes s’aventurent dans ces cures suite à des symptômes de surcharge, type maux de tête, ballonnements, point dans le dos, douleurs sous diaphragmatique etc… Le risque est réel de voir ces symptômes s’accentuer si on ne libère pas, en amont, les organes qu’une cure détox va sursolliciter. Pensez au coup de pouce ostéo !

 

Exemple de prise en charge ostéopathique : les allergies

L’apport de l’ostéopathie sera symptomatique et préventif. En effet, grâce à des techniques faciales (portant sur le nez et le pourtour orbitaire), crâniennes (portant sur les sinus et la mobilité des os du crâne en général), viscérales (portant sur le foie ou la vésicule biliaire qui sont les deux organes en lien avec la saison pour la médecine chinoise), mais aussi par un travail sur la libération du diaphragme et l’apaisement du système nerveux,  il sera possible d’agir sur un grand nombre de réactions allergiques : rhume des foins, attaque d’asthme, eczéma, urticaire…
Ces recommandations ne se substituent pas à un suivi et traitement prescrit par votre allergologue mais peut, en parallèle, vous aider à passer le cap et améliorer votre terrain immunitaire.