7 raisons pour lesquelles le travail sur soi ne marche pas

7 raisons pour lesquelles le travail sur soi ne marche pas !

 1. L’égo spirituel

L’égo spirituel se construit en plus de l’égo fondamental que nous portons en nous. C’est l’égo qui nous fait ressentir être un Être spirituel qui détient des connaissances, un savoir et surtout une Vérité que d’autres n’ont pas. Il va finalement servir l’égo, au lieu de mettre l’égo à sa place.  

Dans le travail sur soi, il va donner l’illusion d’avoir tout dépasser, ne plus avoir besoin de continuer à se développer. Piège à éviter absolument !

 

2. Les croyances limitantes

Ce sont des croyances, souvent issues de notre enfance, mais surtout issues de notre mental, qui nous plombent avant même de s’être mis en action.

C’est l’un des visages du “saboteur intérieur” qui nous souffle à notre oreille : “tu ne vas pas y arriver.”, “tu n’es pas assez bien.”, “tu es nul.” 

Il va falloir les repérer, puis les dépasser, afin de pouvoir s’autoriser et se donner assez de valeur (ce “ je mérite le meilleur pour moi ”) pour entreprendre le travail sur soi.

 

 

3. Un travail sur soi fait uniquement à partir du mental analytique

Nous avons différents corps : physique, émotionnel, mental, spirituel. 

Ce qui signifie qu’un traumatisme, lorsqu’il se vit, il va se vivre dans nos différents corps. 

Et la résolution de nos blocages va donc passer, naturellement, par une réappropriation et un réalignement dans ces différents corps. 

Rester dans l’analyse d’une situation traumatique, dans le mental, ne va pas permettre sa résolution. Car, si la compréhension intellectuelle est un premier pas vers la guérison, il va aussi falloir déloger les émotions négatives, le ressenti corporel qui s’est imprégné (ou a imprégné des organes, des tissus), faire la paix avec les personnes et les phrases qui ont pu être entendues ou prononcées. La guérison est une information, une vibration qui doit vibrer dans nos différents corps, pour qu’elle soit complète.

 

 

4. De mauvaises habitudes au quotidien

Nous émettons chaque jour 60 000 pensées en moyenne. 95% de ces pensées sont émises de façon automatique, inconsciente et récurrente. 

Entre 60% et 80% de ces pensées sont négatives et sont les mêmes que celles de la veille et avant veille. 

Selon vous : quel impact ces pensées ont sur le choix de nos actes au quotidien ? … Je vous le donne en mille : un impact énorme ! 

Mais au lieu de vous proposer des pensées positives à vous répéter, je vais vous proposer de mettre en place de petits gestes et actions au quotidien qui vous dynamisent et vous ressourcent… Car, vous le lirez un peu plus bas : la régularité permet de créer de nouvelles voies neuronales et de grands changements positifs 💓

 

 

5. S’attaquer aux problèmes dans le mauvais ordre

Vous connaissez le personnage Shrek, j’imagine ? Cet ogre mi bourru, mi attentionné de Walt Disney et dont on se rappelle la fameuse réplique : “ les ogres sont comme des oignons, ils ont des couches ! ”. 

Et bien je vais vous apprendre une grande nouvelle : Nous sommes tous des Shrek ! 

La connaissance, comme l’expérimentation et la levée de blocages, marche en spirale : on enlève une première couche, on croit que c’est fini ! Mais non ! La vie va nous présenter le sujet sous un autre angle et il va falloir dépasser ce que l’événement nous propose de dépasser. Voilà pourquoi quand on commence le développement personnel, on a l’impression que c’est sans fin ! A cela je répondrais… Oui et Non…. Il ne s’agit pas de tout nettoyer.. 

Il s’agit plutôt, à mon sens, d’être dans la fluidité de la vie, à l’écoute de ce qui se présente à dépasser, au moment où cela se présente, et accueillir un nouveau palier de franchi ! Une nouvelle couche enlevée ! 

Parfois cependant, au début surtout, quand on sent de gros inconforts, on peut perdre courage quand on essaye de libérer un GROS blocage, sans avoir repéré qu’au préalable, il y a peut-être une étape à franchir pour ne pas avoir l’impression que l’effort est impossible et qu’il vaut mieux laisser tomber.

Exemple concret : vous avez vécu de multiples traumatismes jeune et vous voulez ne plus les subir. Avant de vous y attaquer, sans doute est- il nécessaire d’apprendre la gestion du stress et des émotions, pour, dans un 2nd temps, approcher ces traumatismes de manière plus fluide.

 

 

6. Le manque de régularité

Les neurosciences nous apprennent qu’un nouveau comportement mis en place pendant en moyenne 21 jours, va permettre de créer de nouvelles voies et connexions neuronales et ainsi d’ancrer le changement dans son quotidien. 

Voilà pourquoi quand on souhaite changer nos fonctionnements, nos habitudes, pour des comportements et des actions plus écologiques pour nous ou/et notre entourage, il est important de tenir l’effort du changement… Pour qu’il devienne une nouvelle habitude. 😃

 

 

7. Croire que l’on peut tout faire seul

Il y a beaucoup de choses que l’on peut faire seul… Et c’est formidable !

Ca renforce notre autonomie, notre capacité à nous apporter notre propre sécurité intérieure, d’être pleinement créateur de notre vie.

Cependant, il arrive un moment (pour éviter les pièges du mental, de l’égo spirituel etc)  où la présence et l’expertise d’un professionnel extérieur est nécessaire pour prendre du recul, apporter un nouveau regard, une nouvelle approche et vous remettre dans une nouvelle dynamique d’évolution. 

 

 

Alors quoi faire quand on tombe dans ces écueils, tandis que notre intention est d’évoluer et de se sortir de situations difficiles ?

1ere étape : Faire un bilan de votre situation, de vos blocages, de vos envies d’évolution et priorités

2eme étape : Mettre en place un plan d’action efficace et personnalisé 

Pourquoi est- ce important ? 

Faire un bilan de votre situation  et mettre en place un plan d’action efficace et personnalisé, va vous éviter de perdre du temps, de l’énergie, de l’argent et de continuer à tomber dans les 7 écueils que l’on a vu.

 

POUR DES INFORMATIONS SUR MES ACCOMPAGNEMENTS 

N’hésitez pas à me contacter pour en discuter.

Restez informé des dernières publications en vous inscrivant à la newsletter !

Share This